Patrick Teboul fait le point sur l’appétit actuel des prêteurs qui permet la renégociation des dettes d’acquisition pour optimiser les charges d’intérêts et le niveau de levier.

Téléchargements –