Des changements fondamentaux dans le marché international du GNL ces dernières années ont pour la première fois rendu réalisables les projets “ Gas to Power” dans des pays d’Afrique ne disposant pas d’un approvisionnement domestique en gaz naturel ou d’un accès à un réseau de gazoducs permettant d’importer du gaz naturel de pays producteurs. Ces changements dans le marché du GNL couplés au développement d’unités flottantes de stockage et de regazéification (FSRU) ont considérablement amoindri les coûts et le délai de réalisation de terminaux d’importation de GNL d’envergure modeste et ont, par conséquent, conduit à une recrudescence de propositions de projets
“Gas to Power” à travers l’Afrique.

Téléchargements –

Compétences liées

Zones géographiques –