La réforme du droit des procédures collectives, annoncée depuis de longs mois et très attendue par les praticiens a généralement reçu un accueil favorable en doctrine. Mais cela reste sans doute insuffisant pour faire émerger les principes fondamentaux qui permettraient d’atteindre l’objectif central que se fixe notre système juridique : redresser rapidement l’entreprise et relancer l’activité du débiteur. Il s’agit du thème développé par Arnaud Pérès et Hadrien Schlumberger dans cet article publié dans la Revue Trimestrielle de Droit Financier.

Téléchargements –