Aperçu

Avocat au Barreau de Paris et à la Cour Suprême du Queensland (Australie), William Ahern est collaborateur dans le département International Arbitration de Mayer Brown à Paris.

Il est intervenu comme conseil pour les Etats, les investisseurs ou les sociétés dans plus d’une douzaine d’arbitrages internationaux menés sous les réglementations CIRDI, CCI, CNUDCI, LMAA et SIAC.

William a une expérience particulière dans les litiges entre investisseurs et Etats, étant intervenu comme conseil dans plus de 10 procédures d’arbitrage d’investissement impliquant des états d’Europe, Afrique, Asie, Amérique du Nord et couvrant des secteurs très divers. Il a aussi conseillé de nombreux clients sur les modalités de protection des investissements et sur les arbitrages d’investissements éventuels, et écrit dans de nombreuses publications à ce sujet.

William a aussi conseillé sur l’exécution de décisions d’arbitrage devant les tribunaux nationaux.

Avant de rejoindre Mayer Brown, William a été rapporteur auprès d’un Juge de la Cour fédérale d’Australie, puis stagiaire tout en obtenant son barreau dans le département contentieux d’un grand cabinet d’avocats australien.

En plus de l’anglais sa langue maternelle, William parle français couramment.

Domaines d'intérêt

Langues

  • Anglais
  • Français

Expérience

Arbitrage Etat investisseur

  •  La République Arabe d’Egypte dans un arbitrage CIRDI, initié par un groupe international français, au sujet d’un contrat de traitement des déchets dans une importante ville d’Egypte. (ICSID Case No. ARB/12/15)
  • Des investisseurs Koweitiens dans un arbitrage CIRDI, à l’encontre du royaume hachémite de Jordanie à propos d’un litige sur le traitement fiscal de leur investissement (ICSID Case No. ARB/13/38)
  • Un investisseur américain et ses sociétés dans un arbitrage CIRDI à l’encontre de la République de Roumanie à propos d’un litige sur l’expropriation et le traitement de leurs investissements dans les secteurs de la distribution de la presse et de l’immobilier (ICSID Case No. ARB/13/38)
  • La Royaume de Maroc dans un arbitrage CIRDI initié par une investisseur européen dans la secteur de déchets de métaux ferreux (ICSID Case No. ARB/19/2)
  • Une société du Moyen Orient dans un arbitrage CNUDCI, administré par le CPA, entre un investisseur et un état Nord-Africain à propos d’importants projets de construction dans ce pays
  • Une société de l’Asie du sud dans un arbitrage CNUDCI entre une investisseur et un état Nord-Africain à propos d’importants projets de construction dans ce pays
  • Une société française internationale dans des procédures de conciliation et d’arbitrage CIRDI contre un état de l’Ouest africain.
  • La république de Gambie dans une procédure d’annulation CIRDI devant un comité ad hoc dans une affaire survenue lors de la cessation d’une licence minière dans ce pays (ICSID Case No. ARB/09/19)
  • La république de Gambie dans un arbitrage CIRDI contre des investisseurs suédois et australiens dans un litige lié à une entreprise agricole
  • Un état de l’Ouest Africain dans un litige investisseur-état contre une société européenne dans une procédure devant la chambre de commerce de Stockholm faisant intervenir un arbitre d’urgence.

Arbitrage commercial

  •  Un état de l’Ouest Africain dans une procédure d’arbitrage selon les règles de l’Association des arbitres maritimes de Londres dans un litige impliquant son partenaire européen (et son entité des iles du Pacifique) dans un accord de joint-venture pour des services de transport.
  • Une société française des technologies de l’information dans un litige l’opposant à une société asiatique des média dans un contrat relevant de l’arbitrage SIAC
  • Une société du Moyen Orient contre une société du Nord Est de l’Asie dans une procédure d’arbitrage SIAC sur une rupture de contrat relatif au secteur de la santé dans un pays du Moyen Orient
  • Une société libanaise dans un arbitrage CCI contre une société hollandaise à propos d’un accord sur une licence de propriété intellectuelle s’appliquant au Moyen Orient, où la restitution de marques commerciales est requise.
  • Une partie prenante du Moyen Orient contre une société asiatique dans un arbitrage CCI en cours relatif à des honoraires légaux excessifs.
  • Une société alimentaire du Moyen Orient dans un arbitrage CCI contre son partenaire au Moyen Orient à propos de la rupture de leur accord de joint-venture

Actualités

Presse

Formation

Université Jean Moulin Lyon 3, LLM International and European Law (with honours)

College of Law, Brisbane, Australia, Graduate Diploma of Legal Practice

Queensland University of Technology, Bachelor of Laws

Queensland University of Technology, Bachelor of International Business

Inscriptions au Barreau

Barreau

  • Paris
  • Australia, Queensland